Skip to content

Accueil > Actions Cap’Maths > Animath-International-2013

Animath-International-2013

jeudi 25 juillet 2013, par Christian Duhamel

Porteurs de l’action

Animath

Partenaires pédagogiques ou scientifiques

Club Animath du Lycée Jacoma de Douala (Cameroun)

Club Animath du lycée de Lomé (Togo)

Club Animath du lycée de Libreville (Gabon)

Club Animath de Tizi-Ouzou

Club Animath du lycée de Pristina (Kosovo)

Collège National de Iasi (Roumanie)

Collège National de Brasov (Roumanie)

Lycée de Dol de Bretagne

Lycée Descartes de Tours

ITYM : Tournoi International des Jeunes Mathématiciens

Partenaires financiers

Ambassade de France au Cameroun

Ambassade de France au Togo

Ambassade de France en Algérie

Amabassade de France au Kosovo

Ambassade de France en Roumanie

Autorités académiques roumaines

Université Paris-Sud

Profil des participants

Pour le soutien aux clubs Animath en Afrique et au Kosovo : 15 à 20 participants par club, parité des genres, clubs encadrés par des enseignants locaux trés motivés et suivi à distance par des doctorants français. Il s’agit d’élèves généralement de familles très modestes, mais très motivés et demandeurs.

Pour les couplages franco-roumains de lycées : des classes entières de 1ère S,

Pour ITYM : public international d’élèves de haut niveau pour une compétition difficile

Description de l’action

Clubs Animath : réunion au moins une fois / semaine. Présence obligatoire. travail sur des énigmes non scolaires fournies par les doctorants français ou des chercheurs locaux. Travail en équipe parfois sans la présence de l’enseignant. Objectif : intéresser des élèves motivés à des mathématiques non scolaires. les résultats sont particulièrement bons.

Pour les couplages franco-roumains : ouvrir les élèves à des échanges de travaux et à d’autres façons de faire des maths.

Pour ITYM : donner à des élèves particulièrement motivés des travaux mathématiques à la hauteur de leur potentiel. les initier au travail en équipe sur des sujets difficiles.

Contribution à l’égalité des chances

Parité filles-garçons. Y compris dans des pays où les filles sont très largement minoritaires dans les classes scientifiques. La plupart des élèves sont issus de famille de grande pauvreté, incapable de financer les éventuels repas pris en commun. A Douala les 6 élèves de terminales présentant le trés sélectif concours d’entrée à l’Université ont tous été reçus.

Pour les couplages : l’ensemble de la classe participe.

Pour ITYM : les élèves sont choisis sur leur motivation.

Pour en savoir plus

Site web : http://animath.fr/spip.php?rubrique333

Contactez Christian Duhamel

Inscription à notre Lettre d'information