Skip to content

Accueil > Partenaires > Institut Elie Cartan de Nancy

30

Institut Elie Cartan de Nancy

jeudi 5 juillet 2012, par El-Haj LAAMRI

L’histoire commence avec celle de la Faculté des Sciences de Nancy, créée en 1854. La guerre de 1870 entraîna le repli d’universitaires strasbourgeois qui vinrent renforcer la Faculté de Nancy. C’est peu après que furent nommés à Nancy E. Mathieu, connu pour ses travaux de physique mathématique et G. Floquet, auteur de travaux célèbres sur les équations différentielles. Élie Cartan y fut professeur de 1903 à 1909. Après une période de transition, c’est l’arrivée de Jean Delsarte en 1928 qui relance les mathématiques à Nancy. Cofondateur et animateur infatigable du groupe Bourbaki, il attire un nombre important de Jeunes chercheurs français et étrangers. Paul Dubreil, Jean Leray, avant la deuxième guerre mondiale, puis Jean Dieudonné, Laurent Schwartz, Roger Godement et Jacques-Louis Lions furent nommés professeurs à Nancy. Parmi les étudiants, on compte notamment Alexandre Grothendieck.

En 1953, fut créée une structure de recherche informelle, baptisée Institut Élie Cartan destinée à favoriser les invitations de chercheurs étrangers et le séjour de jeunes chercheurs en mathématiques.

Après 1968 et la loi d’ Orientation, les mathématiques deviennent une Unité d’Enseignement et de Recherche de l’Université Nancy 1, qui regroupe les sciences et le secteur santé. Les mathématiques font aujourd’hui partie de l’Unité de Formation et de Recherche "Sciences et Techniques Mathématiques, Informatique, Automatique", créée en 1988 lors d’une réforme des statuts de l’Université.
A partir de 1978, le CNRS crée à Nancy une Equipe de Recherche Associée sous le nom d’Equipe d’Analyse Globale (devenue URA 750). C’est à cette époque que les thèmes de recherche actuels prennent leur essor.

En 1993, le CNRS et l’Université transforment l’URA 750 en Unité Mixte de Recherche (UMR 7502) et le laboratoire de mathématiques choisit le nom d’Institut Élie Cartan. Plusieurs équipes du laboratoire travaillent sur des thèmes étudiés par Élie Cartan.

Enfin, en 1995, I’Institut Élie Cartan est pleinement reconnu comme laboratoire tripartite par la signature d’une convention entre l’Université Nancy 1 (devenue entre temps l’Université Henri Poincaré), le CNRS et l’INRIA. Cette même année voit les mathématiciens s’installer dans un bâtiment neuf.

Profil des participants

On
y trouve des lycéens, des élèves de C.P.G.E, des étudiants, des
enseignants du secondaire, ... et un grand nombre de personnes dont on
ne sait ni la formation ni la profession.
Le nombre varie de 100 à 350 personnes suivant le conférencier et le
sujet de la conférence.
Il faut noter que la conférence de C. Villani a été suivie par plus de
800 personnes dont les 5 classes de Sup. de Nancy et une douzaine de
classes de Terminale, ...

Profil des activités

Une
dizaine de conférences par an en dehors des vacances scolaires. Les
objectifs sont :
- favoriser la diffusion de la culture scientifique en général et
mathématique en particulier ;
- participer à une meilleure compréhension des enjeux de la science, de
la recherche au sein de la société et le rôle qu’y joue les
mathématiques ;
- améliorer la perception générale des mathématiques et notamment la
compréhension de leur impact, leur utilité et de leur vitalité auprès
des jeunes et du grand public.

Contribution à l’égalité des chances

Il
n’ y a pas de lien direct. En revanche ce cycle de conférence
intervient indirectement de deux manières, dans la promotion de
l’égalité homme-femme et dans la promotion sociale.
On a déjà organisé deux conférences sur le thème femmes et
mathématiques. Et on invite régulièrement de brillantes conférencières
pour montrer aux jeunes filles ainsi qu’à leurs parents qu’une femme
peut être Professeur de Mathématiques à l’Ecole polytechnique ou
conférencière invitée au Congrès International des Mathématiciens.
Quant au lieu habituel des conférences, l’IUT Nancy-Charlemagne, situé
en coeur de ville et proche de zones d’habitations réalisant une grande
mixité sociale, il permet sans doute d’accueillir des auditeurs qui se
sentiraient beaucoup plus impressionnés par un laboratoire au milieu
d’un campus.

Pour en savoir plus

Site web : http://www.iecn.u-nancy.fr/Charlemagne

Contactez El-Haj LAAMRI

Inscription à notre Lettre d'information